Nous travaillons sur deux axes : la santé et l’engagement.

AXE SANTÉ

En France :

Re-création met en œuvre un protocole de soin de danse comme thérapie. En effet, la danse est un outil d’émancipation et un moyen d’expression permettant aux personnes ayant subi des violences d’extérioriser leurs traumatismes et de se libérer. Notre modèle est basé sur un binôme entre un.e danseur.se et un.e psychologue afin de permettre aux femmes de se ré-approprier leur corps et de faire un pas vers leur reconstruction.

Nous travaillons en lien avec des structures telles que l’association Ikambere, le CHU Plurielles ou encore France Terre D’Asile afin de faire bénéficier les femmes, ayant subies des violences et étant accueillies par ces différents établissements, de notre accompagnement thérapeutique.

Au République Démocratique du Congo (RDC) :

Un protocole pilote a été déjà testé en RDC avec succès. Nous ambitionnons de mettre en place ce protocole de façon pérenne au Congo d’ici fin 2019.

AXE ENGAGEMENT

Sensibilisation du grand public au viol comme arme de guerre :

La compagnie ReCréation s’est fait un devoir d’utiliser l’art comme une arme de sensibilisation massive aux violences que reçoivent ces femmes, ces richesses pillées, ces vies v(i)olées, ces enfants traumatisé.es, nés du viol ou non, rejeté.es et qui se rejettent eux même. 

Après chaque spectacle, nous avons un débat permettant de contextualiser, d’approfondir les différentes interrogations et de faire également émerger des solutions d’actions de la part des spectateurs.trices devenant donc des acteurs.rices.

Ainsi, la sensibilisation du public à travers cette danse/débat entrevoit aussi une meilleure utilisation de la révolution numérique : comment je peux me mobiliser à travers mon rôle de citoyen.enne? Quels sont mes moyens d’actions?

De cette façon, nous ambitionnons de donner la parole et les armes pour lutter, à travers l’engagement citoyen du grand public.

« LArmes » est une expérience : c’est de l’engagement et de l’empathie.

Sensibilisation des lycéen.nes aux violences de genre et mobilisation contre celles-ci :

L’entrée au lycée est un moment clé pour sensibiliser les jeunes à leurs responsabilités citoyennes et leur permettre de prendre conscience de leur capacité d’action sur leur vie et celle des autres. “Re-création Lycée” permet d’aborder le sujet de l’égalité entre les sexes et plus largement l’éducation aux médias, au développement durable et aux formes de discriminations présentes dans le monde.

Nous accompagnons tout au long de l’année des classes de seconde dans leur sensibilisation aux violences de genre et dans la mise en place de leurs propres projets pour lutter contre ces violences.

A terme, nous visons à rendre les jeunes actrices et acteurs de la lutte pour les droits des femmes.

Si vous souhaitez faire un don pour nous soutenir, c’est par ici